Le surentrainement


Vous croyez vous être surentrainé ? C’est possible, cela arrive aux petits comme aux grands, aux débutants comme aux experts. Toutefois, dans le cadre d’un objectif de prise de masse musculaire, le surentrainement est plutôt néfaste.

Le surentrainement survient normalement lorsque la fréquence d’exercices physiques est débalancée par rapport au repos et à la récupération.  Puisque les muscles se construisent au repos lors de la récupération, il est important d'y accorder une attention particulière.

Surentrainer un muscle ou un groupe de muscle pourrait mener à une perte de masse musculaire ou à un plateau dans son évolution. Il peut aussi arriver que l’on se surentraine globalement. Un entrainement trop intensif peut liquider les progrès chèrement acquis lors des dernières semaines ou derniers mois.

De plus, un surentrainement peut affecter le systême nerveux central ainsi que le systeme immunitaire, rendant le quotidien plus lourd et ouvrant la porte aux infections ou aux faiblesses.

Chez les ectomorphes, le surentrainement peut survenir assez rapidement. Tout effort d'augmentation de masse musculaire peut être annéantie par une séance de cardio un peu trop longue... Il leur est donc conseillé de s’entrainer sur de courtes séances sans trop ajouter d’activités cardio-respiratoires.

En général, le surentrainement peut s’éviter et se contrer à l’aide de saines habitudes de vie, d’une alimentation ajustée à la musculation, d’une balance entre l’entrainement et la récupération (repos & sommeil) ainsi qu’une alternance entre les groupes musculaires travaillés ou solicités . Certains suppléments tel que la glutamine ainsi que les comprimés d’huile de poisson peuvent également aider le systême immunitaire ainsi que le systême nerveux central à mieux fonctionner lors d’entrainements intenses.

Soyez sage! Évitez le sur entrainement! Respectez votre corps, il vous récompensera!


Comments